Vous prévoyez des travaux de rénovation pour votre intérieur, et ne savez pas pour quelle solution opter pour chauffer votre maison ? Pas de panique, nous vous présentons les solutions les plus économiques et les plus écologiques, pour faire de votre maison un vrai petit cocon !

Le chauffage au bois

Parmi les solutions à la fois écologiques et économiques, les poêles et chaudières à bois apparaissent en bonne position ! Et notamment, le poêle / la chaudière à granulés de bois et à bûches : ces systèmes, qui utilisent le bois comme combustible, permettent de réduire sa consommation de chauffage jusqu’à 30%. Et avec une émission de Co² bien inférieure à d’autres combustible (fioul, gaz…), le chauffage au bois présente une empreinte carbone moindre. Efficace, il apparait comme un choix intéressant dans le cadre de travaux de rénovation. Attention néanmoins : la combustion de bois humide est à éviter. En plus de pouvoir endommager vos installations, son impact écologique et économique est particulièrement important !

La chaudière à condensation

Cette chaudière au gaz, bien que nécessitant l’usage de ce combustible fossile, est néanmoins une solution qui présente des avantages écologiques et économiques. Récupérant la chaleur des vapeurs d’eau fabriquées par les fumées, elle présente une réduction importante des coûts (moins 30% environ) et est plutôt intéressante en termes d’impact écologique.

Les pompes à chaleur

Malgré son fonctionnement à l’électricité, la pompe à chaleur est une solution qui répond à des critères économiques et écologiques intéressants. Parmi les divers types de pompes à chaleur présents sur le marché, deux se distinguent par leur efficacité, et leur bon rapport empreinte écologique / coût économique :

  • la pompe à chaleur air-eau : elle utilise l’air extérieur pour générer de la chaleur. Dans le cadre de travaux de rénovation, c’est une solution qui présente le gros avantage de pouvoir s’adapter à tous types d’installations préexistantes
  • et la pompe à chaleur géothermique, qui fabrique de la chaleur à partir de l’énergie de la terre. Plus coûteuse, mais plus performante, son coût est à relativiser par rapport aux économies sur le long terme : permettant de réduire par 3 ou 4 de sa facture de chauffage, elle est une solution intéressante dans le cadre de travaux de rénovation.

Le Crédit d’Impôts pour la Transition Énergétique

L’installation de chacune de ces solutions de chauffage est éligible au Crédit d’Impôts pour la Transition Énergétique (CITE), qui prévoit une déduction de 30% du montant TTC sur vos impôts (dans la limite de 16.000€ pour un couple). Un avantage qui nécessite de passer par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour vos travaux de rénovation. C’est par ailleurs le cas des professionnels de Rénov’Habitats.

sem, venenatis, Praesent Nullam dolor elementum odio quis, adipiscing id neque. dolor.